Des collégiens à l’assaut du Cirque de Saint Même en Chartreuse

DSC02279Le vendredi 11 octobre, Sentiers d’en-Haut a encadré une sortie pédagogique en montagne avec une classe de 6ème du collège Jean Jaurès de Villeurbanne. Destination : le Cirque de Saint Même, non loin de Saint Pierre d’Entremont dans le massif de la Chartreuse. Pour beaucoup, aller en montagne était une découverte et il faut avouer que le parcours qui leur avait été concocté était de nature à les étonner. Cette classe avait aussi un projet de classe sur le thème de l’eau et donc, pourquoi ne pas aller montrer à ces jeunes une résurgence (ou plutôt une exsurgence) ? Ainsi, après un départ (très) matinal de leur collège, les élèves ont marché durant la journée dans ce beau site naturel de Chartreuse, pour atteindre par des sentiers parfois aériens les sources du Guiers Vif, avec sa grotte. Durant la journée, ils avaient à faire des activités pédagogiques sur la flore, la géologie, l’observation de l’eau… et bien entendu marcher et gérer son effort, en écoutant les consignes de sécurité de l’Accompagnateur, ce qui n’a pas toujours été une mince affaire !

Au final, ce fut une belle journée, par une météo magnifique.  Cette classe a encore deux autres sorties en montagne à réaliser : une en hiver et une dernière en juin où il faudra atteindre un sommet. A suivre…

DSC02296 DSC02301 DSC02318 DSC02328 DSC02331 DSC02333 IMG_5624 IMG_5628 IMG_5631

Au cœur du Pilat sauvage…

smartCe samedi 28 septembre, Sentiers d’en-Haut a emmené 13 marcheurs lyonnais de la MJC Jean-Macé dans un lieu très sauvage du massif du Pilat : le Saut du Gier. Cette sortie s’inscrivait dans le programme des activités du Bureau Montagne de Lyon qui regroupe divers Accompagnateurs en Montagne de la région lyonnaise.

Depuis le joli col du Planil, au-dessus de Doizieux, nous avons suivi un itinéraire souvent forestier où il a fallu parfois s’orienter tant il y avait de nouveaux chemins tracés pour les besoins de l’exploitation forestière. Ce parcours vallonné nous a conduit jusqu’au Gier, modeste torrent encaissé à cet endroit-là. Peu après, une courte mais assez rude montée, entre forêts et chirats, nous a emmené jusqu’au fameux Saut du Gier, avec ses falaises et sa cascade qui résiste encore et toujours à la sécheresse…

Après une bonne pause, retour d’abord par le même itinéraire et ensuite par un ancien sentier muletier, témoin d’une activité agricole aujourd’hui disparue.

Bravo aux marcheurs et à bientôt sur les sentiers !

smart

smart

Une randonnée géologique au Margériaz (Bauges)

IMG_5597Ce dimanche 8 septembre 2019, en lien avec le magasin Nature et Découverte et le Bureau Montagne de Lyon, Sentiers d’en-Haut a encadré une sortie au Margériaz, en Savoie, dans le massif des Bauges. Il s’agissait d’emprunter le Sentier des Tannes et des Glacières qui présente aux randonneurs de beaux exemples de modelé karstique : lapiaz, gouffres, petits canyons… Certaines de ces cavités ont servi autrefois à récolter de la neige durcie par le gel pour la transporter vers la vallée, à une époque où il n’y avait pas de congélateur. Après avoir rapidement présenté l’histoire géologique du massif, on a commencé à marcher.

D’abord forestier, le sentier passe dans les alpages en approchant des crêtes. Là, on en profite pour sortir un peu de la trace et faire de l’orientation : lecture d’une carte, maniement d’une boussole, marche à l’azimut… Ce fut le plus jeune d’entre nous, 10 ans, qui nous a guidé de repère en repère, pour finalement nous amener quasiment à bon port !

Pendant environ encore une demi-heure, tantôt dans le brouillard, tantôt au-dessus d’une harde de chamois, nous avons suivi cette belle ligne de crêtes jusqu’au sommet du Margériaz où le soleil a réussi bravement à percer les nuages.

Après le pique-nique, place à la descente, toujours dans les alpages, les lapiaz, puis la forêt. Quelques gouffres plus tard, du grésil puis une bonne pluie nous ont accompagnés jusqu’aux voitures, concluant une randonnée bien sympa au cœur du Géoparc des Bauges.

Bravo à tous, et espérons-le à bientôt.

IMG_5606 IMG_5594 IMG_5590 IMG_5588 IMG_5584 IMG_5583 IMG_5574

Marche et spiritualité en Haute Maurienne et Vanoise

IMG_5375Entre le 19 et le 25 août 2019, Sentiers d’en-Haut a une nouvelle fois encadré un groupe en retraite itinérante au-dessus de cette si belle vallée de Haute Maurienne. Cette retraite était organisée par le Foyer de Charité de Tarentaise, d’inspiration catholique et notamment de la spiritualité de Marthe Robin. Le cadre splendide de la Vanoise et de cette haute vallée de l’Arc est éminemment propice à la contemplation et à la prière, et par ailleurs, la météo, annoncée assez médiocre pour la semaine, s’est finalement avérée plutôt clémente. Marcher sur ces sentiers, et parfois hors sentiers, dans des vallons très sauvages, ou au contraire dans des alpages verdoyants, semblait un cadre idéal pour ce groupe en quête de silence, de prise de hauteur, de sens. Depuis sa fondation, Sentiers d’en-Haut a toujours valorisé les sorties en faveur de gens dont la pratique de la montagne peut apporter un bienfait, que ce soient les jeunes, les handicapés, les personnes cherchant un nouveau souffle, une nouvelle estime d’eux-mêmes, et d’autres encore. Le cadre de cette retraite correspondait donc très bien à cet état d’esprit, bien que l’aspect spirituel fût assuré par les bénévoles de cette association.

Le premier jour, nous sommes partis de Bessans en début d’après-midi pour rejoindre le refuge (non gardé) du Cuchet. Non gardé ? Pas exactement car ses habitants à quatre pattes, de taille plutôt petite mais assez présents surtout la nuit et parfois dans le sac, nous ont rendus visite. Ah, les lérots ! Toute une histoire !

IMG_5291 IMG_5295 IMG_5298 IMG_5304 IMG_5305 IMG_5312

Le lendemain, par un temps pluvieux mais sans excès, une grosse étape nous a permis de rejoindre le refuge de la Femma, au cœur de la Vanoise, en passant par le col et les lacs de Lancerlia.  La distance et un dénivelé positif total d’environ 1000 m ont mis nos jambes à rude épreuve !

IMG_5314 IMG_5318 IMG_5326 IMG_5330

Ensuite, après une bonne nuit et sous le soleil retrouvé, il nous a fallu atteindre le refuge du Fond des Fours, peu éloigné mais comme le groupe était très fort et motivé, nous sommes passés par la Pointe de Méan Martin, beau pic de 3330 m d’altitude et dont l’accès demande parfois de la vigilance.

IMG_5336 IMG_5338 IMG_5343 IMG_5351 IMG_5354 IMG_5383

Poursuite de notre périple, vers le très isolé refuge du Carro, au fin fond de la Savoie, tout près de la frontière avec l’Italie. Pour y arriver : de sauvages vallons hors des sentiers battus et un splendide sentier balcon, face aux glaciers de Haute Maurienne.

IMG_5401 IMG_5404 IMG_5412 IMG_5438

Le lendemain, la journée a été entièrement dédiée à l’ascension d’un beau sommet, la Levanna occidentale, à près de 3600 m d’altitude. Ici, ni herbe ni alpage, mais le règne de la pierre, des névés, et du seul bruit du vent et des torrents. A notre arrivée à la cime, c’est le brouillard qui nous a accueillis mais une courte éclaircie nous a quand-même permis de contempler l’abrupt versant italien. La redescente a été prudente car parfois escarpée, d’autant qu’un peu de pluie est venue pimenter l’aventure.

IMG_5449 IMG_5455 IMG_5459 IMG_5475 IMG_5480 IMG_5490

Après une nouvelle nuit au refuge du Carro, ce fut le moment de redescendre dans la vallée, d’abord sur le joli hameau de l’Ecot, puis par Bonneval et le gîte de la Batisse, près du village de Bessans. Retour progressif dans la civilisation, mais toujours dans des paysages magnifiques.

IMG_5501 IMG_5503 IMG_5516 IMG_5520 IMG_5526

Enfin, le lendemain, après une bonne nuit, nous avons retrouvé le centre du village bessanais, avant de nous quitter à regret.

Bravo au groupe pour sa bonne humeur, son endurance et sa ténacité ! Ce fut un plaisir de guider ces personnes, dans le cadre de cette retraite. Merci aussi aux organisateurs pour leur bienveillance et leur capacité d’adaptation, et mention spéciale au Père Dominique qui, à presque 70 ans, a suivi le rythme de cette grande marche ! A bientôt peut-être, espérons-le !

Une semaine entre marche et spiritualité ignacienne en Maurienne

IMG_5111Comme les années précédentes, Sentiers d’en-Haut a encadré une série de randonnées depuis Villarodin, en Savoie, dans le cadre d’une retraite spirituelle organisée par le Centre Saint Hugues de Biviers, entre le 14 et le 21 juillet 2019. Le principe était de proposer aux personnes inscrites des marches à la journée ou plus, qui accompagnent tout un programme spirituel centré sur les enseignements d’Ignace de Loyola. Sentiers d’en-Haut s’est chargé de l’aspect « randonnée », à la demande des organisateurs qui désiraient encore cette année un Accompagnateur en montagne diplômé.  Nouveauté 2019 : durant la semaine, une sortie de deux jours consécutifs avec bivouac en pleine montagne… pour un groupe rassemblant 16 personnes !

Ainsi, nous sommes allés au Lac de la Partie, au-dessus du refuge de la Dent Parrachée, dans le secteur du Col du Petit Mont Cenis et du val d’Ambin, au-dessus de Saint Pierre d’Extravache (vallon d’Etache). Quant à la sortie avec bivouac, elle s’est déroulée dans le très sauvage et désert vallon de Pelouse (désert du moins en juillet, car il est paraît-il peuplé de quelques 2000 brebis avec patous en août), avec en prime le lever du soleil depuis le col de Pelouse, à presque 2800 m d’altitude. Durant ces sorties, que de visages souriants malgré des itinéraires personnels de vie parfois rudes, que de moments d’admiration et d’inspiration face à la grandeur, la beauté et l’immensité des paysages de montagne ! Si chacun est arrivé avec son histoire au début de cette semaine, il en est certainement reparti avec quelque chose de plus pour avancer. En tant qu’Accompagnateur en montagne, j’avoue avoir été très honoré d’avoir contribué à la réussite de cette semaine en y déposant ma contribution. Bravo également aux accompagnateurs spirituels et à Edith qui nous a une nouvelle fois ouvert sa belle maison de Villarodin ! Et bravo évidemment aux retraitants, pour leur motivation et leur enthousiasme !

Mais assez de discours, voici quelques photos de notre périple mauriennais !

20190718_113905 20190718_122634 IMG_4988 IMG_5015 IMG_5043 IMG_5048 IMG_5067 IMG_5084 IMG_5106 IMG_5126 IMG_5139 IMG_5146 Joubarbes1

Des élèves de 6ème au sommet de La Pinéa

IMG_4862Ce vendredi 21 juin, Sentiers d’en-Haut a organisé et encadré, avec plusieurs enseignants, une sortie scolaire avec une classe de 6ème du collège Jean Jaurès (Villeurbanne). Cette journée achevait un projet scolaire axé sur les thèmes de l’environnement et du développement durable, avec notamment plusieurs sorties en montagne (dans les Pilat puis le Vercors) dont celle-ci était la dernière. Durant ces excursions, les élèves étaient incités à observer sur le terrain certains enseignements vus en classe, se fixer un objectif et essayer de l’atteindre, apprendre le sens de l’effort, l’écoute des consignes, l’autonomie et le respect des autres et de l’environnement.

Cette fois-ci, la classe a réussi à atteindre le sommet de La Pinéa (1771 m), en Chartreuse, depuis le Col de Porte. Environ 500 m de dénivelé d’abord en forêt puis dans des pentes herbeuses et rocailleuses en approchant de la cime. On peut dire que ces élèves ont bien marché et ont atteint leur objectif avec une certaine aisance. Bravo à eux et à leur professeurs accompagnateurs ! Et merci aussi à la météo qui s’est avérée bien plus clémente qu’annoncé par Météo France.

DSC01917 DSC01934 IMG_4852 IMG_4870

Sur la Crête des Trois Dents (Pilat)

IMG_1511Ce samedi 15 juin, juste avant une belle dégradation orageuse, Sentiers d’en-Haut a encadré une randonnée pour la MJC Jean Macé (Lyon 7ème), dans le cadre des activités prévues par le Bureau Montagne de Lyon. Destination : la Crête des Trois Dents, belle échine naturelle hérissée de rocs que l’on peut escalader sans que cela ne sorte du domaine de la randonnée. Dépourvue de végétation arborée, cette crête offre par ailleurs de très beaux panoramas sur la vallée du Rhône et parfois bien plus loin. Ce matin-là, avec les jeux de lumière du soleil entre les nuages et les couleurs vives des genêts en fleur, le spectacle était de toute beauté, pas si loin que cela de Lyon !

Bravo aux randonneurs et à bientôt pour de nouvelles aventures.

IMG_1504 IMG_1524 IMG_1535 IMG_1539 IMG_1540 IMG_1542

Deux sorties scolaires avec l’école Notre-Dame de Villefranche

Les 4 et 11 juin 2019, Sentiers d’en-Haut a encadré deux sorties scolaires pour des classes de CM de l’école Notre-Dame de Villefranche-sur-Saône : la première autour de Saint Bonnet le Froid dans les Monts du Lyonnais, l’autre au-dessus de Hauteville Lompnes dans le Bugey.

Objectif de ces sorties : un peu de sens de l’effort et d’endurance, des activités pédagogiques permettant de lire une carte et de s’orienter, connaître l’histoire du lieu, comprendre la géologie et les origines du relief, observer certains aménagements humains…

Même si les conditions météo ont été très différentes d’une sortie à l’autre, les élèves ont bien marché et on su profiter des enseignements reçus au coeur de la nature. Merci aussi aux encadrants, disponibles et sympathiques.

IMG_4771 IMG_4769

Cet été : Sentiers d’en-Haut encadre une nouvelle retraite spirituelle en Maurienne

IMGL8371webRetraite itinérante en Vanoise/Haute Maurienne du 19 au 25 août avec un accompagnateur montagne. 
Superbes marches de 7 à 8 heures par jour pour bons marcheurs avec un dénivelé d’environ 1000 m par jour.  Sac à dos avec affaires pour la semaine. Ravitaillement en route.
Des temps de prière en pleine nature (louange / messe / prière du soir)
Des enseignements vivifiants dispensés par le Père Dominique Lamarre.
Randonnées variées ; fort intérêt paysager chaque jour !
  • Lundi 19 août : Regroupement et départ à Lanslebourg-Mont-Cenis (1450 m) – nuit au refuge du Cuchet (2160m)
  • Mardi 20 août : Marche vers le refuge de la Femma par le col de Lancerlia
  • Mercredi 21 août : du refuge de la Femma au refuge des Fours par la pointe de Méan Mertin (3330 m)
  • Jeudi 22 août : du refuge des Fours (2759 m) au refuge du Carro par les pointes de la Neige et de l’Oulietta
  • Vendredi 23 août : marche en étoile autour du refuge du Carro : col des Pariottes / Levanna occidentale
  • Samedi 24 août retour à pied à l’Ecot ; puis en véhicules jusqu’au Foyer de Charité de Naves
  • Dimanche 25 août : petit déjeuner et célébration au Foyer puis départ… les yeux remplis de rêves !!
Participation financière : coût de revient par personne avec nuitées en refuges et tous les repas + services de l’accompagnateur montagne : 600 euros la semaine
renseignements complémentaires et inscriptions au près du Foyer de Charité de Tarentaise Grand Naves 73260 La Léchère
tél 04 79 22 91 02 – site : www.foyernaves.fr
Vous êtes motivés ? Dépêchez-vous : clôture des inscriptions fin avril !
IMGL8441web IMGL8387web