Au cœur du Pilat sauvage…

smartCe samedi 28 septembre, Sentiers d’en-Haut a emmené 13 marcheurs lyonnais de la MJC Jean-Macé dans un lieu très sauvage du massif du Pilat : le Saut du Gier. Cette sortie s’inscrivait dans le programme des activités du Bureau Montagne de Lyon qui regroupe divers Accompagnateurs en Montagne de la région lyonnaise.

Depuis le joli col du Planil, au-dessus de Doizieux, nous avons suivi un itinéraire souvent forestier où il a fallu parfois s’orienter tant il y avait de nouveaux chemins tracés pour les besoins de l’exploitation forestière. Ce parcours vallonné nous a conduit jusqu’au Gier, modeste torrent encaissé à cet endroit-là. Peu après, une courte mais assez rude montée, entre forêts et chirats, nous a emmené jusqu’au fameux Saut du Gier, avec ses falaises et sa cascade qui résiste encore et toujours à la sécheresse…

Après une bonne pause, retour d’abord par le même itinéraire et ensuite par un ancien sentier muletier, témoin d’une activité agricole aujourd’hui disparue.

Bravo aux marcheurs et à bientôt sur les sentiers !

smart

smart

Une randonnée géologique au Margériaz (Bauges)

IMG_5597Ce dimanche 8 septembre 2019, en lien avec le magasin Nature et Découverte et le Bureau Montagne de Lyon, Sentiers d’en-Haut a encadré une sortie au Margériaz, en Savoie, dans le massif des Bauges. Il s’agissait d’emprunter le Sentier des Tannes et des Glacières qui présente aux randonneurs de beaux exemples de modelé karstique : lapiaz, gouffres, petits canyons… Certaines de ces cavités ont servi autrefois à récolter de la neige durcie par le gel pour la transporter vers la vallée, à une époque où il n’y avait pas de congélateur. Après avoir rapidement présenté l’histoire géologique du massif, on a commencé à marcher.

D’abord forestier, le sentier passe dans les alpages en approchant des crêtes. Là, on en profite pour sortir un peu de la trace et faire de l’orientation : lecture d’une carte, maniement d’une boussole, marche à l’azimut… Ce fut le plus jeune d’entre nous, 10 ans, qui nous a guidé de repère en repère, pour finalement nous amener quasiment à bon port !

Pendant environ encore une demi-heure, tantôt dans le brouillard, tantôt au-dessus d’une harde de chamois, nous avons suivi cette belle ligne de crêtes jusqu’au sommet du Margériaz où le soleil a réussi bravement à percer les nuages.

Après le pique-nique, place à la descente, toujours dans les alpages, les lapiaz, puis la forêt. Quelques gouffres plus tard, du grésil puis une bonne pluie nous ont accompagnés jusqu’aux voitures, concluant une randonnée bien sympa au cœur du Géoparc des Bauges.

Bravo à tous, et espérons-le à bientôt.

IMG_5606 IMG_5594 IMG_5590 IMG_5588 IMG_5584 IMG_5583 IMG_5574